Font Size
   

Actualité du jour : CHAMPIONNATS EUROPE

DE L'ARGENT, DE L'ARGENT ET ENCORE DE L'ARGENT L'équipe de France repart des championnats d'Europe de Munich avec trois médailles d'argent. Le deux de couple poids léger féminin et les deux équipages de para-aviron sont vice-champions d'Europe !  A la sortie du bassin, les sourires ne quittent pas les visages de Laura Tarantola et Claire Bové. Un an après les Jeux Olympiques de Tokyo, les rameuses du deux de couple poids léger remportent une nouvelle médaille en grand championnat et viennent confirmer leur statut. Ces championnats d'Europe n'auront pourtant pas été simple pour le duo. "On est super contentes. Ça fait du bien du bien de finir sur une bonne note parce qu’on a eu deux jours moins bien, mais c’est aussi ce qui nous a permis de nous remettre en question", commence Laura Tarantola. Le premier jour, une deuxième place en série derrière les championnes olympiques Valentina Rodini et Federica Cesarini (ITA) les avait en effet obligées à passer par les repêchages pour gagner leur place en finale. "On est très contente de repasser devant les Italiennes. Elles nous avaient mis une belle raclée en série, donc ça fait du bien au moral. Les Anglaises sont pour l’instant vraiment au-dessus mais on va travailler pour s’en rapprocher et pourquoi pas les battre". Déjà vainqueures de la coupe du monde de Lucerne en juillet, les Britanniques s'adjugent le titre européen et arriveront favorites aux championnats du monde de Racice en septembre. "Cinq secondes, ça se rattrape. On a beaucoup travaillé, on n'était pas au top de notre forme donc c'est de bon augure pour la suite. Pour l'instant, elles ont cinq secondes d'avance mais on va tout faire pour se rapprocher".  Quelques minutes plus tôt, les deux équipages français engagés en para-aviron sont eux aussi montés sur la deuxième marche du podium des championnats d'Europe. C'est le deux de couple mixte PR2 de Perle Bouge et Stéphane Tardieu qui a d'abord débloqué le compteur de médaille pour l'équipe de France. Double médaillé olympique à Londres et Rio, le duo s’était séparé pendant plusieurs années avant de reprendre ensemble cette saison. Pour Stéphane Tardieu, "C’est une bonne reprise. On avait commencé à se retrouver à Vaires-sur-Marne et à Poznan. On a beaucoup travaillé pendant les quinze jours, on voulait battre les Polonais qui nous avait battu là-bas donc c’est chose faite et avec la manière". Les deux rameurs français s'inclinent seulement face aux Ukrainiens dont c'était la première compétition de la saison. Les Ukrainiens sont très forts, ils s’entraînent tous les jours depuis maintenant quelques mois". Perle Bouge précise : "Ils travaillent maintenant depuis plusieurs années ensemble. Nous, on vient de reprendre tous les deux, on teste des choses. (...) Le mot d’ordre pour l’équipe de France c’était engagement et plaisir, il faut qu’on garde cette notion de plaisir. On a repris du plaisir à ramer ensemble, on va continuer à ramer comme ça jusqu’aux championnats du monde. On donne rendez-vous à tout le monde à Racice". La troisième médaille française est ensuite décrochée par le quatre barré mixte PR3, composé d'Erika Sauzeau, Margot Boulet, Jérôme Hamelin, Laurent Cadot et la barreuse Emilie Acquistapace. Si les Français termine loin derrière les Anglais, cette place de vice-champions d'Europe est très encourageante pour l'équipage tricolore. "Je pense que cette médaille représente beaucoup parce que ça fait seulement deux semaines qu’on s’est rencontrés et qu’on a commencé à ramer ensemble, explique Margot Boulot, médaillée de bronze à Tokyo aux côtés d'Erika Sauzeau. (...) Il faut qu’on trouve des automatismes, qu’on apprenne à se connaitre sur et en dehors du bateau. Il faut aussi qu’on ait aussi une réflexion sur les armements et les bordées puisqu’on a tous des pathologies différentes, des passifs différents, rameurs ou non rameurs. Il va falloir prendre le temps de réfléchir à tout ça pour les championnats du monde et la saison suivante". Un futur prometteur donc !   ...

By P Web Design Company